En novembre 1984, la FAG (Fondation pour l’Aménagement des Grottes) dépose un projet au DTP (Département des Travaux Publics) prévoyant la démolition de huit immeubles locatifs afin de construire un complexe de grands bâtiments avec arcades commerciales et parking souterrain.

 

 En décembre 1984, quelques habitants du quartier fondent une association, le projet de la FAG leur paraissant inadmissible, tant du point de vue esthétique que vivable. Ils élaborent un contre-projet montrant qu’il serait possible d’avoir la même surface habitable, en rénovant les immeubles existants et en ajoutant, dans les espaces vacants, des logements neufs.

 

 En avril 1985, l’autorisation préalable au projet de la FAG parait dans la Feuille d,Avis Officielle.

 

 En mai 1985 (seulement), les habitants des immeubles 20-22-24 rue de Montbrillant et 15-15bis-19-21 rue des Gares son avisés de la future démolition de leur immeuble et priés de quitter les lieux.

 

 De mai à septembre 1985, les immeubles se vident petit à petit de leurs locataires.

Seuls restent quelques habitants ne voulant pas quitter le quartier et des travailleurs logés par leur entreprise qui étant pour la plupart étrangers, sont faciles à déloger.

 

 En mai 1985, l’Association de Montbrillant/rue des Gares fait recours contre le projet de la FAG.

 

 En septembre 1985, nous demandons à la Société d’Art Public de protéger l’immeuble 15-15bis rue des Gares qui est particulièrement beau, bien que fort dégradé (ceci par manque d’entretien).

 

 A cette période, nous proposons à Monsieur Grobet (chef du DTP), le remaniement parcellaire, c’est-à-dire de traiter les immeubles cas par cas, au lieu de penser le quartier d’un bloc, comme le faisait le projet de la FAG.

Proposition acceptée en octobre 1985.

 

 En décembre 1985, la Société d’Art Public fait part à Monsieur Grobet de l’intérêt architectural de l’immeuble 15-15bis rue des Gares.

 

 Pendant ce temps, l’Association, qui refuse que des logements restent vides, cherche des gens pour occuper les appartements vacants du quartier.

 

 Début janvier 1986, un appartement est ouvert au 15 rue des Gares. Parallèlement, les occupants écrivent à Monsieur Haegi (Conseiller Administratif) lui demandant de pouvoir habiter ces locaux jusqu’à ce qui leur sort soit réglé.

 

 En mars 1986, les occupants sont évacués par la police et les appartements murés.

 

 N’ayant pas d’autre possibilité de logement, les occupants installent un tipi dans la cour du 15 rue des Gares. Ils sont évacués à nouveau. Ils se réinstallent derrière le 24 rue Montbrillant. Nouvelle évacuation.

 

 Monsieur Haegi a, pendant ce temps, convenu, avec le propriétaire des immeubles 15-15bis rue des Gares et 22-24 Montbrillant (Monsieur Göhner), d’un arrangement afin que les logements soient habités, ceci en échange d’un petit loyer et de l’obligation de quitter les lieux au moment où les autorités le décideront. Ce sont les contrats de confiance ou prêt à usage.

 

 A partir de mars 1986, 4 immeubles considérés bons que pour la démolition son ré-habités (15-15bis rue des Gares , 22-24 rue de Montbrillant)

Pour les réhabiliter, un atelier de plomberie, menuiserie et réparation de tous genres, l’Atelier 15bis, est créé.

 

 Avril 1986, naissance de la Fanfare de l’îlot 13, composé d’une vingtaine de musiciens et qui depuis anime cortèges, manifestations, promotions des écoles, etc.

 

 Octobre 1986, ouverture de la maison du quartier (14 rue de Montbrillant) qui abrite, actuellement, des ateliers de lutherie, sérigraphie, sculpture, peinture, un studio d’enregistrement, deux salles de répétition, une de danse (Capoeira) un atelier de menuiserie, une cave pour des concerts rock et le bureau de l’Association de quartier.

 

 Décembre 1986, ouverture de la Disco, lieu de performances, concerts, cinéma, fêtes.

 

 Février 1987, ouverture de la Trocante, magasin de vente-échange de meubles, vêtements, livres, disques, etc. (Devenu le magasin Livres d'occasion de N. Barone)

 

 Mars 1987, ouverture à la maison de quartier, d’une caféterie.

 

 Avril 1987, ouverture de la Biotek, magasin d’alimentation biologique.

 

 Juin 1987, peinture de la façade du 22 rue Montbrillant.

 

 Juillet 1987, démolition de la Disco, pour construire une place centrale, lieu de verdure et de rencontres.

 

 Aout 1987, ouverture de la Menuiserie, salle polyvalente qui accueille des expositions : Kreuzberg (pas à pas, la rénovation douce), Bains des Pâquis et sert de salle des fêtes, concerts, performances…

 

 Octobre 1987, demande à la Ville, de mesures pour ralentir la circulation et protéger le passage piéton de la rue des Gares.

 

 Novembre 1987, ramonage des cheminées, que le ramoneur officiel refusait d’effectuer.

 

 Décembre 1987, changement de la gouttière du 15 rues des Gares, coté cour.

 

 Février 1988, réparation de la descente d’eau du 15 rue des Gares coté rue.

 

 Juin 1988, construction dans le quartier d’une rampe de skate (planche à roulettes) qui fait la joie de dizaines de jeunes.

 

 Juin-Juillet 1988, aménagement de la place centrale.

 

 Juillet 1988, demande pour un container de verre.

 

 Aout 1988, apparition dans la Feuille d’Avis Officielle, des demandes de démolition du 14, 20, 22, 24 rue de Montbrillant et annexes (Menuiserie, place centrale, atelier 15bis, jardin potager).

 

 Septembre 1988, opposition des habitants aux requêtes précitées.

 Changement de la gouttière du 22 rue Montbrillant, coté cour, et réparation d’une descente d’eau du 15bis  rue des Gares.

 Ouverture, à la Menuiserie, d’un ciné-club : CINE13.

 

 Octobre 1988, démarrage des travaux dans l’arcade du 17bis rue des Gares, pour l’ouverture d’un restaurant.

 (le LO’13’TO)

 les informations qui suivent viennent du site officiel de L'Association des habitants: 

 http://www.darksite.ch/ilot13/

1991 Concours Europan. Plan localisé de quartier Droits de superficies - échanges parcellaires.

 

 1996 - 1998 Coopératives : Construction de la Ciguë (coopérative d’habitation de personnes en formation).   

 Rénovation du 15-15bis rue des Gares.

 

 1996-1999 H.B.M. : Construction du 20-22 Montbrillant, rénovation du 24.

 

 1999 H.L.M. : Construction du 29 rue des Gares.

 

 2000 : Rénovation de la Maison des habitants par la Ville et par l'Association des Habitants.

 

 2009 : extension de la Gare Cornavin et menace de démolition…

  lien : http://www.initiativecornavin.ch/

© 2016 by  E.K. et T.C.